25 janvier - 22 février 2014 : Yan MORVAN ''Gangs''
Hors les murs - Les Rencontres de la Photo Arles / 4 juillet - 11 sept 2016 : Yan MORVAN ''Champs de bataille''
Hors les murs - galerie Huit Arles / 4 - 23 juillet 2016 : Yan MORVAN ''Blousons noirs''
Vente FLASH - Yan MORVAN, du 4 au 9 juillet 2016 : un tirage pour 99 euros
7 janvier - 6 février 2016 : FLASH ! Avoir 10 ans c'est éblouissant
12 - 15 novembre : FOIRE - What's Up PHOTO DOC
25 janvier - 22 février 2014 : Yan MORVAN ''Gangs''

TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE

> Voir les oeuvres de Yan Morvan


​Du 25 janvier au 22 février 2014, la sulfureuse série de photographies “Gangs“ de Yan Morvan sera exposée à la galerie SIT DOWN. Une sélection de tirages récents en édition illimitée investiront les murs au coté de tirages argentiques vintage. Cette œuvre culte raconte l’histoire des gangs des années 1970 à aujourd’hui, un travail artistique et documentaire sur la société française et ses marges.

“Gangs“ c’est le récit ethnographique de ces bandes qui sévissent à Paris et en banlieues depuis les années 1970. Menant une véritable investigation sur le terrain, Yan Morvan s’y est infiltré durant près de quarante ans. Ces images sont le récit d’une histoire commune, celle de l’évolution d’une jeunesse dans un microcosme régi par des codes et des lois bien particulières. Des blousons noirs rockers des années 1970 aux Blacks Dragoons des années 2000 ce sont de véritables contre-sociétés où l’on se retrouve et s’exprime pour y trouver une place, un statut et une reconnaissance. L’évolution de ces gangs est aussi liée aux phénomènes culturels : le rock et le punk des années 1970 et 1980 feront place dans les années 1990 aux cultures hip-hop et rap héritées des États-Unis.

           

Grand photo-reporter de guerre et de société, Yan Morvan livre avec cette série une œuvre documentaire, un témoignage pour lequel il est l’un des premiers à documenter la société française en marge.  Reconnu par le milieu journalistique pour son audace et son indépendance, il choisit de photographier cette jeunesse  au plus près de sa réalité. Il s’affranchit des idées véhiculées par la politique, pour y porter un regard à la fois objectif et concerné. Sans prise de position ou de jugement, il prend soin de garder une distance entre le photographe et le photographié. Laissant ses sujets libres de choisir leurs poses, il n’en oublie pas moins de témoigner aussi sur l’environnement sinistre dans lequel ils évoluent, des squats parisiens aux tours des banlieues. Une documentation qui se fait au fil des rencontres du photographe qui n’hésite pas non plus à se mettre en danger, captant ainsi les tensions et les rivalités qui s’exercent au sein des bandes. “Gangs“ ce sont aussi des clichés rares et un témoignage de référence pour les sociologues.

Cette série qui a fait l’objet d’un ouvrage “Gangs Story“ publié aux éditions La Manufacture de Livres en 2012 a lui été retiré de la vente en juillet 2013 au motif qu’il contenait la photographie d’un ex-sympathisant du groupuscule d’extrême droite Troisième Voie reniant aujourd’hui son passé.



DOWNLOAD PRESS RELEASE

> See all the work of Yan Morvan



January 25th to February 22nd 2014, the sulfurous series of photographs entitled “Gangs” by Yan Morvan will be exhibited at the Parisian gallery SIT DOWN. Adorning the walls will be a selection of recent limited edition prints alongside vintage analog prints. The collection of cult photographs tells the story of gangs from the 1970’s to the present day, an artistic work and documentary on French society and its margins.

“Gangs” is the ethnographic narration of the gangs who reigned supreme in the suburbs of 1970’s Paris. Yan Morvan went out and conducted a real investigation, dedicating himself to this work for almost forty years. The images are the tale of a shared history, the story of the youth evolving in a microcosm governed by codes and peculiar rules. From the rockers’ black leather jackets in the 70’s to the Blacks Dragoons of the noughties, those who find themselves in these ‘anti-societies’ express themselves in order to find their place, status and recognition. The progression of these gangs is also linked to cultural phenomena: the rock and punk scenes of the 70’s and 80’s made way for American hip-hop and rap culture in the 90’s.

With this series top war and society photo journalist, Yan Morvan, delivers a great documentary work and is one of the first to document and offer a first hand account of France’s marginal society. Recognised within the journalistic field for his audacity and indépendance, he chose to photograph this youth as closely to his own reality as possible. Freeing himself from politically driven ideas he has been able to adopt a perspective which is both objective and involved. Without bias nor judgement Morvan takes care to keep a distance between the photographer and the photographed.

Whilst he allows his subjects to pose freely, he still bears witness to the sinister environment - parisian squats in tower blocks on city’s outskirts - which they inhabit. This documentary has come about from the photographer’s encounters with his subjects, a photographer who does not hesitate to put himself in danger, enabling him to capture the tensions and rivalries that exist within gangs. “Gangs” is also a collection of rare shots and is a source of reference for sociologists.

This series became the subject matter of the publication “Gang Story” published by La Manufacture de Livres in 2012, which was taken off the shelves in July 2013 on the grounds that it contained the photography of an ex-supporter of the small extreme right group Troisième Voie, a moment of the photographer’s past which he now renounces.