Disparu en 2014 et considéré comme l’un des photographes les plus audacieux de son époque, Jean-François Bauret, à travers son travail photographique, permet de situer le contexte de la création photographique française de ces cinquante dernières années.

De facture classique, inspirées par les clairs-obscurs de Rembrandt, les images de Jean-François Bauret n’en demeurent pas moins subversives et bien dans leur temps.

Dans le bouillonnement de la fin des années soixante, il fit scandale malgré lui et contribua à changer les mentalités dans une société alors sclérosée.

Il apporta un vent de liberté dans la publicité en faisant poser aussi bien des hommes nus, des femmes enceintes que des gens ordinaires. Il fit le portrait de nombreuses figures de l’art, du spectacle et de la littérature comme Klaus Kinski, Dominique Sanda, Michel Tournier, Giorgio Morandi ou Serge Gainsbourg.

Les tirages de Jean-François Bauret, essentiellement en noir et blanc, à l’écart de toutes appartenances à une école ou un mouvement esthétique, conservent la fraîcheur d’une époque, une liberté de ton encore épargnée par la censure et la critique.

Expositions

2018

Extraits

galerie SIT DOWN

25.05.2018 – 23.06.2018

Biographie

1932 Naissance à Paris

1952 Travaille avec son père au sein de la Société de textile d’ameublement Bauret-Warin. Il

photographie les tissus dont les motifs étaient dessinés par des artistes auxquels son père Jean Bauret passait commande.

1955 Durant son service militaire à Chambery, il rencontre Claude Allard, jeune peintre, qu’il épousera l’année suivante. Elle deviendra sa muse et son assistante.

1957 Il s’installe avec sa famille à Fontenay Mauvoisin dans le même village que son père Jean Bauret. Là il pratique brièvement la photographie sociale des villageois : mariages, communions, paysages environnants. Naissance de son fils Frédéric.

1958 Il réalise une série d’albums de photographies prises dans les ateliers des peintres que fréquente son père, ceux qui ont parfois participé à la création des tissus. Sa rencontre avec Andrée Putman sera déterminante, elle lui passera un grand nombre de commandes pour « Prisunic » et rapidement le champ d’action s’élargit.

1959 Naissance de sa fille Isabelle

1960 Photos de mode pour le magazine Elle . Devant l’afflux de commandes, le couple décide d’aller vivre à Paris.

1962 Installation de la famille rue des Batignolles, dans le 17ème arrondissement, et ouverture du studio photo dans la même rue.

1967 La photographie vantant la marque de sous-vêtements masculins Sélimaille, met en scène un homme nu de profil sur un fond gris neutre. Cette photo bouleverse le monde de la publicité, c’est la première image publicitaire représentant un homme nu.

1970 JFB signe une image publicitaire pour Materna : une jeune femme enceinte nue dont la petite fille nue également s’appuie sur le ventre de sa mère pour « écouter » le bébé en gestation. Cette annonce va également défrayer la chronique.

Plusieurs publications dans le magazine Zoom.

1975 Publication du livre Portraits d’hommes nus connus et inconnus  aux éditions Balland.

1978/1979 il s’adonne à des expériences visuelles au Polaroid.

1981 Premier stage aux Rencontres d’Arles suivi de nombreux autres. A partir de là, il enseigne dans différentes écoles de photographie en France et à l’étranger.

1984 Publication du livre Portraits Nus,  aux éditions Contrejour, avec un texte de Gabriel Bauret.

1990 Exposition Portraits  à l’Espace photographique de Paris, en plein coeur des halles, dirigé alors par Jean Luc Monterosso assisté de Joel Brard.

1992 Publication du livre Portraits d’habitants de la ville de Muret , aux éditions Belle Page.

Quarante photographies prises à la Chambre Polaroïd 50 X60 cm seront exposées à Arles au Musée Réattu.

Nombreuses expositions : Toulouse (le Château d’eau), à la Fnac en France et à l’étranger, Musée d’Art Moderne …

2000 Publication du livre Jumeaux, Jumelles , éditions Alternatives. Exposition de ces photos à la FNAC.

2004 Exposition Gens d’Ici  à la mairie du XVIIe arr., commanditée par la MEP et Françoise de Panafieu pour le Mois de la Photo : une série de portraits en couleurs sur les habitants de son quartier.

2009 Décès de sa fille Isabelle.

2013 Un esprit de famille , exposition à la galerie Baudoin Lebon réunissant quatre générations d’artistes : Claude et Jean-François, leur fille Isabelle ainsi que leur petite fille Léa. Textes de Jean et Gabriel Bauret.

2014 Il décède le 2 janvier à Paris.

Monographies

2000 Jumeaux et jumelles, collection Alternatives, Gallimard

1992 Portraits d'habitants de la ville de Muret, Ed. Belle Page, Toulouse

1990 Passeport Paris Audiovisuel

1984 Coffret FNAC, Paris

1984 Portraits nus, texte de Gabriel Bauret Ed. Contre Jour, Paris

1980 Catalogue du Château d'eau, texte de Jean Dieuzaide, Toulouse

1975 Portraits d'hommes nus connus et inconnus, Ed. Balland, Paris

1971 Catalogue exposition A.R.C., Paris

Collections

Bibliothèque Nationale, Musée d'Art Moderne, Galerie du Château d'Eau, Musée de Toulon, Franco Fontana, Paris Audiovisuel, Fondation Vincent Van Gogh, Maison Européenne de la Photographie (MEP), Fnac, Ville de Jarny, Centre Georges Pompidou, Médiathèque Archives Photos (MAP), Musée Réattu- Arles, Musée Picasso-Antibes, Musée Niépce-Châlon sur Saône.

Nombreuses collections privées en France et à l'étranger.

Fermer le menu