Ulrich LEBEUF

Expositions

2022

Spettri di famiglia

galerie Sit Down, Paris 

18 février – 19 mars

2019

Polyptyque Photo Fair

Marseille 

30 août -1er septembre

Biographie

Ulrich Lebeuf, né en 1972, est un photographe français. Il est également depuis 2014 le directeur artistique du festival de photographie MAP à Toulouse et anime des workshop en France et à l’étranger.

En Mai 2016 il reçoit le Prix Jean Dieuzaide décernée par l’Académie des Arts du Languedoc, cette récompense salue le travail du photographe, aussi bien pour son rôle de témoin lors de grands événements, via ses clichés pour la presse française et internationale ; que pour son engagement dans la promotion de la photographie  en tant que directeur artistique.

Membre de l’agence MYOP depuis janvier 2007, ses travaux sont publiés dans Le Monde, Libération, The New York Times ou des magazines comme Grazia, VSD, Géo, M Le Monde…

Les photographies d’Ulrich Lebeuf sont réalisées, depuis plus de vingt ans, sur les terrains de l’actualité, lieux de conflits ou de pouvoir, lieux où l’histoire se décide et se fait. 

En parallèle à son travail pour la presse, il poursuit des travaux photographique plus personnel, où il alterne les processus photographiques selon les sujets : de la couleur, au noir et blanc, en passant par le Polaroïd, ou des procédés proches de l’art pictural, sur l’intime avec Tropique du cancer, un livre au Éditions Charlotte Sometimes ou encore, un voyage plus introspectif avec Dakar Nuit toujours au Éditions Charlotte Sometimes. 

il prépare son prochain livre Duecento.

 

Démarche photographique

En 1986, il découvre la photographie en colonie de vacances à l’âge de 14 ans, une véritable révélation qui lui fera prendre la décision immédiate de devenir photographe.
Très rapidement il s’équipe d’un premier appareil photo argentique Olympus OM10 et commence ses premières images dans la rue grâce a un livre découvert dans le grenier de son grand-père intitulé « images à la Sauvettes » 
Il découvrira bien plus tard l’importance de cet ouvrage D’Henri Cartier-Bresson dans l’histoire de la photographie.

Sa première démarche a été celle de vivre de la photo, curieux et attiré par les gens, il décide de se tourner vers le reportage. 
À partir de ce moment-là il n’a eu de cesse que d’expérimenter l’image en utilisant différents procédés photographique. 
Il a toujours alterné les commandes pour la presse qui lui permettent de nourrir une première réflexion et les travaux personnels, qui comblent une frustration intellectuelle en passant du noir et blanc à la couleur, de l’argentique au numérique, du Polaroïd au moyen format.
Son processus photographique se met toujours en place en définissant l’outil en priorité le plus adapté à son propos. 

Sa démarche photographique a toujours été tournée vers l’intime dans un premier temps en terme de ressenti émotionnel, dans un second temps aujourd’hui en acceptant davantage de se raconter.